La « Cité Paoline »… un surnom venu du passé

église d'île rousse

Ile-Rousse et son histoire

Avant de devenir un comptoir romain, L’Ile Rousse, dénommée Agilla, connut quelques siècles de prospérité sous la tutelle de la ville de Tyr en Phénicie. A partir du IVème siècle après  JC, le déclin de l’empire romain prononça sa chute : elle fut, comme nombre de villes côtières corses, la proie des barbares. En raison de cette insécurité, jusqu’au XVème siècle, la population fut uniquement constituée de pêcheurs, de paysans, voire… de corsaires !

Au XVIIème siècle, des habitants des villages alentour s’y installèrent pour faire commerce avec d’autres villages côtiers. De cette époque date la tour du Scalu. Elle s’appelait alors tour des Fabiani, du nom d’une des principales familles de commerçants de la ville. Ceux-ci l’avaient érigée pour protéger leurs boutiques et entrepôts, mais elle servit surtout à entreposer du sel. Elle connut une histoire mouvementée, à l’instar de celle de L’Ile Rousse, mais trône toujours fièrement sur la place de la mairie !

Au milieu du XVIIIème siècle, Pascal Paoli, en sa qualité de Général de la Nation Corse, décida d’ériger un port au nord-ouest de la Corse pour « contrarier » le  trafic maritime entre le port italien de Gênes et celui de Calvi. La première maison fut bâtie en 1766. La population fut bien sûr constituée d’habitants des villages proches de L’Ile Rousse ou du Cap Corse mais la ville séduisit aussi des français… et des italiens ! En attestent, les superbes escaliers intérieurs florentins encore visibles de nos jours dans certaines maisons.

Pascal Paoli demeure le personnage « central » de L’Ile Rousse… Son buste orne la grande place de la ville, baptisée place Pascal Paoli, en hommage à son fondateur.

 

Découvrir Ile Rousse


www.la-corse.travel
la-corse.travel
Recherche en cours

Merci de patienter
Chargement…