Saint-Florent, porte d’entrée occidentale du Cap Corse

village de nonza

A Nonza, l’enchantement est au rendez-vous

Accroché à un piton rocheux dominant la mer, à une demi-heure de Saint-Florent en direction du nord, le village, haut en couleurs, a un charme fou. Sa petite place centrale, ombragée par des platanes, abrite restaurant et café. Par des escaliers en pente douce, on grimpe jusqu’à la tour carrée, construite en 1760 par Pascal Paoli, pour s’offrir un beau moment d’émotion face à l’immensité bleu nuit des eaux du golfe de Saint-Florent. Avis aux gourmands : on vous recommande le restaurant « A Sassa » installé sur le piton rocheux qui offre un panorama à couper le souffle sur la plage noire et… l’horizon à perte de vue. 

A deux pas de la place, l’église Sainte-Julie et sa façade aux tons rosés ajoutent une note chaleureuse. Construite au XIVème siècle, classée « Monument Historique », elle abrite un autel en marbre polychrome du XVIIème siècle et un tableau représentant le martyre de la sainte, crucifiée par les romains au IVème siècle. La légende dit que les bourreaux de Sainte-Julie lui auraient coupé la poitrine et jeté ses seins contre un mur… duquel sourdrait une source miraculeuse ! La fontaine Sainte-Julie est située sous la route à la sortie du village. De là, par un escalier de 150 marches, on atteint la plage de la Marine de Nonza.

Cette plage atypique intrigue, révolte ou séduit… Constituée de galets noirs colorés par les résidus d’une ancienne carrière d’amiante exploitée à Canari, à quelques kilomètres en amont, elle ne présente aucun danger. Sa singularité lui donne une attraction particulière… surtout lorsqu’on l’observe du sommet du Monte, là où est implantée la tour.

Votre passage à Nonza sera peut-être aussi l’occasion de découvrir le cédrat, un ancêtre du citron à l’écorce épaisse et rugueuse, cultivé dans le Cap Corse jusqu’au XIXème siècle. Un Ecomuséum du Cédrat a ouvert ses portes en 2012 pour revivifier ce fruit quelque peu oublié. Peu agréable à consommer à l’état naturel, il se déguste en confiture, confit ou intégré à la pâtisserie… à tester sur place !

Au bout du Cap, l’authenticité de Centuri, un village de pêcheurs

A une heure de Nonza par une route sinueuse… et magique… en bord de mer, vous atteindrez Centuri, un minuscule port de pêche installé « au bout du monde » ! Les bateaux multicolores égaient la petite marine et les restaurants tout proches proposent la pêche du jour ou une excellente langouste… eh oui, Centuri est le premier port français pour la pêche de la langouste ! A partir du col de la Serra, à quelques kilomètres du village, on peut emprunter à pied une petite piste pour aller jusqu’au Moulin Mattéi, symbole du légendaire apéritif " Cap Corse "… et s’offrir un point de vue époustouflant sur les hameaux environnants, la côte occidentale, de la Balagne à la pointe du Cap… et encore et toujours la mer à l’infini !

En revenant « sur vos pas », vous pourrez soit regagner directement Saint-Florent par la route du bord de mer, soit, à partir du village de Pino, passer sur la partie orientale du Cap Corse. D’autres paysages, d’autres marines, vous mèneront jusqu’à Saint-Florent par Bastia et Patrimonio.

 

Découvrir Saint-Florent


www.la-corse.travel
la-corse.travel
Recherche en cours

Merci de patienter
Chargement…