Sartène, une ville chargée d'histoire

Vue Sartène

Fondée par les génois en 1507, Sartène fut érigée sur un promontoire rocheux, emplacement éminemment stratégique pour assurer la sécurité des habitants. Des remparts furent ajoutés en 1550 en raison de raids barbaresques plus que jamais d’actualité, le réseau des tours génoises destiné à la protection des côtes n’étant pas encore achevé. 

Malgré cela, à la fin du XVIème siècle, les pirates attaquèrent la ville. Les fortifications se révélèrent insuffisantes : Sartène fut prise, les habitants tués ou, pour la plupart, réduits en esclavage. Elle fut alors repeuplée par les paysans des alentours. 

A partir de 1630, la ville s’étend hors des remparts ; ce nouveau bourg est appelé « U Borgu ». 

Au fil des siècles, Sartène sera souvent divisée ; elle sera le théâtre de luttes acharnées entre paysans et propriétaires terriens, de vendettas entre familles rivales…

Durant la Seconde Guerre Mondiale, Sartène se trouve être le noyau de la Résistance en Corse ; deux agents de la mission secrète Pearl Harbour viennent en février 1943 pour coordonner les réseaux de résistance de la Sous-Préfecture de Sartène. Le 4 octobre 1943, la Corse est le premier département français libéré.

Une ville authentique

Aujourd’hui, avec ses vieilles ruelles et ses maisons comme accrochées à la colline, Sartène veille sur les trésors de son passé.  

En déambulant dans la vieille ville, vous admirerez l’empreinte du temps sur les immeubles, les étages successifs faits de pierres différentes, et « tomberez » sur quelques ruines de l’ancien rempart. Vous pourrez faire des emplettes tout en flânant dans les rues pavées. Vous contournerez de vieux escaliers de pierre, passerez sous des arches reliant certaines maisons et trouverez sûrement votre bonheur dans les petites boutiques de souvenirs et de produits artisanaux.

Vous pourrez admirer l’échauguette, tour génoise du XVIème siècle et vestige de la muraille d’enceinte de la ville.

Le Musée de la Préhistoire est incontournable : tous les trésors de l'archéologie insulaire y sont présentés.

Arrivée sur la Place Porta (nommée en fait « Place de la Libération » par le général de Gaulle lors de sa venue en 1945), le centre névralgique de Sartène : lieu de vie, de rencontres et de festivités, c’est ici que tout se passe. Bordée par des commerces et des bars, vous trouverez de quoi vous rafraîchir après votre balade. 


Découvrir Sartène


www.la-corse.travel
la-corse.travel
Recherche en cours

Merci de patienter
Chargement…