La géographie si particulière de la Corse

Cette petite île de la mer Méditerranée opère un trait d'union harmonieux entre la côte italienne, à l'ouest, la Sardaigne au sud et la Côte d'Azur au nord, empruntant à chacun de ces milieux pour se constituer une identité géographique et biologique totalement singulière.

La Corse: une montagne dans la mer

Piana par ©Ollandini

Avec une altitude moyenne proche des 600 mètres au-dessus du niveau de la mer, la Corse mérite sans conteste son statut de "montagne dans la mer".

Sur à peine 180 kilomètres de long et 82 kilomètres de large, l'île concentre de multiples trésors naturels, qui s'offriront aux voyageurs et randonneurs les plus aventureux au détour d'un chemin escarpé : les nombreux étangs en bordure de littoral et les centaines de plages naturelles complètent agréablement les forêts des terres intérieures, qui recouvrent pas moins de 20% du territoire.

Le climat corse est typique du pourtour méditerranéen : les hivers doux et réparateurs pour l'environnement délicat de l'île succèdent à des étés souvent chauds et secs, pour une température moyenne annuelle qui oscille entre 14,5 et 16,5°C. En plein été, les amateurs de fraîcheur auront à cœur de se lancer sans tarder à la découverte du relief intérieur de la Corse, où les températures et les conditions météorologiques peuvent différer d'une manière étonnante avec le littoral.

Les montagnes corses constituent une chaîne unique recouvrant les deux tiers du territoire et forment un monde entièrement à part : le Monte Cinto, du haut de ses 2700 mètres, ou le Monte Rotondo, qui domine Corte, représenteront un défi pour les touristes les plus athlétiques qui ne se contenteraient pas des sentiers battus du GR20.

Une géographie favorable à la faune et flore corse

Forêt Vecchio par ©OllandiniL'île de Corse, volontiers surnommée "l'île verte" jusqu'au début du siècle dernier, brille en effet par la variété et la richesse de sa faune et de sa flore par rapport à ses consœurs méditerranéennes plus arides.

La végétation, essentiellement composée de maquis sur le littoral, se transforme dès les premières hauteurs en vastes forêts majestueuses peuplées d'essences nobles (chênes, hêtres, pins, châtaigniers...).

Le relatif isolement de la Corse a également permis l'apparition d'espèces animales uniques qui contribuent à son charme : le mouflon corse, souvent érigé en symbole local, est secondé par d'autres résidents moins connus, comme l'inoffensif lézard de Bédriaga ou le cerf élaphe, sans oublier bien sûr les fameux cochons sauvages.

L'exceptionnel patrimoine de la Corse est protégé par le parc naturel régional, qui couvre près de 40% de toute la surface de l'île. Son territoire regorge de sites uniques, dont la biosphère de la vallée du Fangu, la réserve naturelle de Scandola et divers sites archéologiques comme Capula et Cucuruzzu.

N'oubliez pas d'accorder une visite à la réserve naturelle des Bouches de Bonifacio, à la pointe sud de l'île, véritable sanctuaire pour de nombreuses espèces aquatiques.

Vous souhaitez en savoir plus sur la géographie en Corse: